Les freshnies*, ces mineures qui se prostituent à Abidjan

Minuit passé, dans la pénombre, se taille une silhouette que je distingue mal. J’entends des chuchotements à peine audibles puis fusent des rires clairs et juvéniles, presqu’enfantins. Je me rapproche du mystérieux couple, une nymphette à l’allure débridée enlace fougueusement un homme âgé. La scène me semble surréaliste, irréaliste. La fillette encore aux portes d’une puberté semblable à un orage avorté dans un ciel étonnement bleu, est une » freshnie djandjou » (jeune prostituée).   Elles sont belles, fougueuses, endimanchées dans des vêtements qui couvrent à peine leur nudité. Elles trainent aux abords des maquis, bars et hôtels de la ville, elles … Continue reading Les freshnies*, ces mineures qui se prostituent à Abidjan

Les arrangements, ce mode de vie incontournable à Abidjan

J’aime la Côte d’Ivoire mon pays. C’est un pays de grandes possibilités. Chez nous, on s’arrange sur tout. Tout devient possible lorsqu’on fait des arrangements. Et ces arrangements se font partout et en toutes occasions, au marché, à la justice, dans les transports, à l’hôpital et même au cimetière ! Lundi.  Midi passé. Un soleil de plomb s’abat sur Abidjan dans un orage de chaleur. Je tiens une grosse enveloppe au bout trempé par la sueur de ma main. Je dois impérativement déposer ce dossier au plateau avant 13h. Je suis presqu’en retard. J’en suis à regretter de n’avoir pas … Continue reading Les arrangements, ce mode de vie incontournable à Abidjan

Côte d’Ivoire : Championnat national de football, entre anonymat et indifférence

Le football local ivoirien souffre d’un désintérêt total et général de la part de la population. Le championnat national se joue devant des gradins désespérément vide. Il n’attire plus personne comme il y a une dizaine d’année de cela. Pourtant, selon le classement FIFA des nations du monde en matière de football, la Côte d’Ivoire occupe le 1er rang des nations africaines. Les ivoiriens eux préfèrent les championnats étrangers, surtout européens, affichant leur désamour total des clubs nationaux.   « Qui est en tête du championnat ivoirien ? », j’ai posé cette question à plus d’une dizaine de personnes dans mon quartier. La … Continue reading Côte d’Ivoire : Championnat national de football, entre anonymat et indifférence

Côte d’Ivoire : « Fais on va vite faire  » ou cette gangrène nommée corruption

L’un des maux qui font souffrir la Côte d’Ivoire et qui semble avoir la peau tellement dure qu’aucun couteau ne peut l’égratigner est sans nul doute la corruption. Elle est présente à tous les niveaux. Chez les gens d’en haut, elle fait un feu de tout bois dont les cendres retombent sur nous en bas. Nous non plus, nous ne sommes pas en reste de ce phénomène. Dans les choses les plus insignifiantes de notre quotidien, la corruption ou le « fais on va vite faire » semble s’être installée pour de bon. Un soleil de plomb me brûle la peau pendant … Continue reading Côte d’Ivoire : « Fais on va vite faire  » ou cette gangrène nommée corruption

Transport urbain à Abidjan : un vrai enfer !

Yopougon-Niangon, 6h00. La rue est bondée de monde attendant des véhicules de transport en commun pour aller au travail. Les Bus de la SOTRA sont plein à craquer, les taxis compteurs sont devenus rares comme l’argent dans ma poche. Les gbakas sont remplis, restent plus que les wôrô-wôrô, les taxis communaux. A de pareilles heures, les chauffeurs de wôrô-wôrô deviennent les maîtres du monde. Ils refusent de s’arrêter, ils démarrent en trombe avant même que tu n’aies placé le moindre mot sur ta destination. J’attends, comme tout le monde, qu’un de ces rois veuillent bien me prendre. Un wôrô-wôrô vide … Continue reading Transport urbain à Abidjan : un vrai enfer !

Trop boire n’est pas bon !

Ma petite femme s’est enfin résolue à sortir un peu de son nid douillet (enfin, je le crois plus ou moins). Elle s’est rendue à Treichville chez sa sœur pour passer une semaine. Je suis seul dans notre foyer. En plus de tourner en rond à chercher du travail, un travail qui semble avoir pris un vol en aller simple pour Je-ne-sais-où, je dois faire le ménage. Je frotte, les dents serrées, des assiettes rebelles qui refusent de blanchir. La pauvre petite marmite noircie par la fumée m’attend l’air impassible dans l’autre coin de la pièce. En me retournant pour … Continue reading Trop boire n’est pas bon !

Abidjan: l’immeuble écroulé de Yopougon

Ma petite femme est à terme. Son cas m’inquiète de plus en plus d’autant que je n’ai pas un sou qui veille. La dernière fois, mon frère m’a demandé si j’avais déjà fait le trousseau pour la venue de l’enfant. Je l’ai regardé droit dans les yeux et j’ai éclaté de rire. Comment quelqu’un qui n’arrive même pas à faire manger sa femme enceinte ne serait-ce qu’une fois par jour peut-il penser à faire le trousseau d’un autre qui n’est pas encore né ? Mon cas, je le comprends, mais ce que je comprends mal c’est l’attitude de certaines personnes d’en … Continue reading Abidjan: l’immeuble écroulé de Yopougon

Dans la peau d’un balanceur

Je crois qu’il est désormais temps que le président de la République me décerne une médaille de mérite pour le plus brave homme en tentatives infructueuses de recherche de boulot. Je le mériterais amplement. Qu’est-ce que je n’ai pas encore empilé sur ma liste de petits boulots accomplis ? Bien malin qui pourra répondre. Tout commence un lundi matin. La veille, mon voisin Sekou le chauffeur de gbaka* avait eu un problème avec son apprenti titulaire et il n’arrêtait pas de geindre sur sa situation. Voyant l’occasion bonne, j’ai voulu en profiter. Je lui ai proposé de remplacer l’apprenti en … Continue reading Dans la peau d’un balanceur

Une douloureuse affaire de noël

Une brume blanche et  épaisse enveloppe la ville depuis quelques jours rendant l’air sec et difficile à respirer. Partout, des concerts de toux rauques se font entendre: l’harmattan s’est couché sur Abidjan en cette fin de mois de décembre. C’est le temps des bilans. Moi, mon bilan est simple : je ne travaille pas encore, ma petite femme est pratiquement à terme et je ne sais pas où donner de la tête. J’attends impatiemment de monter dans le train des 1 million d’emplois promis par le Président de la République. Soit le train a pris du retard, soit je suis du mauvais … Continue reading Une douloureuse affaire de noël